A l'origine

 

Arrivé au 19ème siècle dans les faubourgs parisiens,le bouledogue n'avait pas grand chose à voir avec celui que nous connaissons maintenant.Très apprécié des bouchers et des garcons de mauvaises compagnies,le boule était le plus souvent elevé pour les combats,qui etaient alors courants a cette époque.En effet,lcette race était réputée pour sa capacité à respirer sans lâcher prise,du fait de sa face aplatie (quon appele aussi émouchée).Pour ces joutes canines,les chiens étaient équipés de larges colliers de cuir qui leur protégeaient la gorge.Ces colliers étaient parfois "améliorés" en rajoutant des poils de blaireaux sur le pourtour,ce qui piquait et blessait gravement la truffe de l'adversaire.Egalement employé dans les marchés et les foires aux rats,le boule était enfermé dans une cage communicant avec une autre contenant des rats.Pour quelques sous,les clients choisissaient un rat,le faisait avancer à l'aide d'un bâton jusqu'à l'enclos du boule,et ce dernier,d'un coup  de croc lui tranchait la gorge.Joli programme...

Puis,le boule originel fut croisé avec des chiens de type ratier,autre chien vedette de ce siècle dernier,ce qui donna un animal de plus petite taille mais à la robustesse proportionnellement remarquable.

Le dernier croisement-celui qui permit d'obtenir le boule de notre époque-fut réalisé avec des chiens type Carlin,chien de gentes dames par excellence.C'est donc là l'origine du célèbre "nez écrasé" de notre race préferée.

Puis,la renommée du bouledogue aidant,il fut introduit auprès des plus grands.Des cours impériales francaises aux Tsars de Russie en passant par la riche aristocratie brittanique.De nos jours,le boule est à la 2ème place dans le top-ten des races les plus appréciées.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.